Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Centre culturel / Expositions : Fabienne Cresens, photographies, et Véronique Porot, dentelles contemporaines
Expositions : Fabienne Cresens, photographies, et Véronique Porot, dentelles contemporaines

Expositions : Fabienne Cresens, photographies, et Véronique Porot, dentelles contemporaines

  • Gratuit
  • Du lundi au vendredi, de 9h à 16h, et les dimanches de 14h à 17h

 

La série "La montée des eaux" de la photographe et les méduses en dentelle de l'artiste textile sensibilisent à une problématique locale et globale qui est celle des inondations et du réchauffement climatique, car la commune de Wanze est exposée aux risques d'inondations en cas de crues de la Meuse et/ou de la Mehaigne et ses affluents.

 

Fabienne Cresens

"La montée des eaux", un appel à l’urgence … en bonnet de bain.

Avec les changements climatiques, le bonnet de bain symbolise d’une manière "absurde" la lutte de l’homme, vaine, ballottée par les pluies torrentielles, les vents dévastateurs, les tempêtes, les cyclones, les tsunamis.  De l’enfant à l’adulte jusqu’au point limite, du Nord au Sud, la désapprobation et l’indignation se mêlent aux bonnets vulnérables et anciens, des accessoires improbables et inefficaces face à la destruction puissante des éléments en furie. Quand la nature disparaîtra, le bonnet fleuri sera le souvenir du jour où les fleurs avaient leur parfum.

Le visage défait, nu, ne séduit plus, il va à l’essentiel. Il peint la puissance de l’âme. Les limites s’estompent, les frontières se dévorent, faisant fuir les repères. Le masculin et le féminin s’affolent, s’entrechoquent, pour basculer dans le questionnement, l’incompréhension, l’attente, la colère ou l’effroi.

 

Véronique Porot "Un océan gélifié"

Océanographe de formation,  Véronique Porot est passionnée par le monde marin. Elle a gardé de ce métier une curiosité et un émerveillement pour cet univers qui nourrit son imagination d'artiste.

Dames élégantes ou mauvaises surprises de nos vacances, les méduses nous fascinent. Nageant entre deux eaux, glissant au gré des courants, elles semblent cependant profiter de tous les déséquilibres que nous faisons subir à notre environnement, laissant ainsi planer le spectre d'un océan gélifié si nous n'y prenons garde. Mais laissez-vous porter par la légèreté et la poésie des méduses en fil de Véronique, elles ne vous laisseront pas indifférents.

Expositions : Fabienne Cresens, photographies, et Véronique Porot, dentelles contemporaines