Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Services Communaux / Environnement / Quinzaine de l'abeille: êtes-vous prêts à relever nos différents défis dans votre jardin?

Quinzaine de l'abeille: êtes-vous prêts à relever nos différents défis dans votre jardin?

La Quinzaine des abeilles et des pollinisateurs démarre demain et se poursuivra jusqu’au 30 mai! Suite au contexte actuel et à l’impossibilité d’organiser sa Api-marche, la Commune de Wanze souhaite tout de même rendre hommage à notre amie l’abeille de manière virtuelle.

Comment? En vous proposant chaque jour une idée différente pour favoriser la biodiversité dans votre jardin.

Ensuite, à vous de jouer! Partagez les photos de vos jardins, oiseaux, pollinisateurs ou encore de vos idées et créations en commentant les différents posts sur notre page Facebook.

Vous êtes prêts?! Rendez-vous demain pour le premier défi!
Ensemble, faisons le BUZZzZzZz!


Jour 15 - Samedi 30 mai
Attirer les papillons dans son jardin


Avec le réchauffement climatique, les papillons se font de plus en plus rares, ils sont pourtant nécessaires à la pollinisation des fleurs. Comment leur créer un habitat favorable?

  • Chaleur et bonnes odeurs - Déposez des herbes aromatiques au soleil et vous augmenterez vos chances de voir des papillons.
  • Des plantes mellifères - Ces plantes, qui possèdent une substance que l’on retrouve dans le miel, sont très appréciées des papillons.
  • De l’eau, tout simplement - En ayant par exemple de l’eau dans votre jardin ou dans votre cour, dans un environnement calme et chaud, les papillons aimeront y étancher leur soif!
  • Des fleurs - L’hélianthus microcephalus, le chevrefeuille et l’Echinacea sont des fleurs très aimées des papillons.
  • Peaux de bananes - Accrochez en hauteur des peaux de banane pour attirer les papillons dans votre jardin.
  • Un jardin diversifié pour attirer de beaux papillons - Plus vous aurez de nombreuses sortes de fleurs et de plantes dans votre jardin et plus vous augmenterez vos chances de voir des papillons!
     

Belles observations!


Jour 14 - Vendredi 29 mai
Semer une prairie fleurie

Vous n’êtes pas un grand jardinier, vous n’avez pas trop le temps de vous occuper de votre jardin mais vous souhaitez l’embellir pour ne plus avoir ce simple gazon?

La solution est toute trouvée et le résultat garanti: semer une prairie fleurie! Vous obtiendrez alors un décor bucolique rempli de fleurs champêtres, utile aux insectes et aux oiseaux du jardin. Il existe plusieurs types de prairies fleuries mais l’important est de choisir un mélange de plantes sauvages d’origine régionale.

  • Sur quel type de sol semer sa prairie fleurie? Une prairie fleurie peut s’installer sur tous types de sols mais plus préférentiellement sur les sols pauvres. Il peut être obtenu progressivement, en retirant les plantes séchées à la sortie de l’été ou en retirant la couche supérieure du sol plus riche en nutriments.
  • Quand semer sa prairie fleurie? La période la plus adéquate pour la semer est d’octobre à novembre ou entre mars et mai.
  • Comment s’y prendre? Une fois la parcelle délimitée, tondez et exportez les déchets de cette tonte. Ensuite, préparez votre terrain à recevoir les semences. Pour cela, à l’aide d’une bêche, vous allez supprimer les cinq premiers centimètres du sol. Une fois votre terrain préparé, vous allez pouvoir semez vos graines. Vous sèmerez ensuite à la volée en faisant bien attention de ne pas dépasser la quantité de graines que vous avez prévue au risque d’avoir une prairie trop dense où les plantes entreront en concurrence et s’affaibliront. Tassez ensuite légèrement le sol, puis arrosez en pluie fine. En l’absence de pluie, arrosez les 4 premiers jours pour la germination, puis une fois par semaine pendant 1 mois après le semis. La prairie fleurira ensuite 6 à 8 semaines après avoir semé.
     

Prêt(e)? Semez!



Jour 13 - Jeudi 28 mai
Repérer et se débarrasser du frelon asiatique

Menace pour le jardinier, ses vergers et ses abeilles dont il se nourrit, le frelon asiatique mesure près de 3 centimètres. Il est donc plus gros qu’une guêpe et se distingue de ce dernier par sa couleur noire et sa bande jaune orangé.

Vous pouvez repérer un début de nid de frelons asiatique au bruit. Celui-ci reste discret mais est suffisamment audible pour suspecter sa présence. Les frelons ont aussi tendance à effectuer de nombreux allers-retours afin de chercher de la cellulose et ainsi construire leur nid.

Si le nid de ne ressemble au début qu’à une toute petite alvéole, celui-ci peut vite prendre de l’ampleur en se formant et surtout en grossissant. C’est le signe qu’une reine a investi le nid. De forme sphérique, le nid du frelon asiatique peut atteindre 1,20 mètre! Construit sur une dizaine de mètres de hauteur, celui-ci se trouve en règle générale près des arbres et de leur cime. Les nids de frelons européens ont une ouverture sur le bas du nid et sont nichés dans l'ombre. À l'inverse, ceux des frelons asiatiques sont visibles en pleine lumière et ont leur entrée située sur le côté.

Un frelon en quête de nourriture ne vous accordera pas beaucoup d’importance, à l’inverse d’une rencontre près de son nid qu’il voudra sûrement défendre, accompagné de ses semblables. Veillez donc à vous en tenir éloigné, afin d’éviter toute rencontre même fortuite.

Pour vous débarrassez d’un nid, faites appel à des professionnels qui sauront traiter le problème et vous débarrasser d’un nid de frelons asiatiques.

Un nid qui n'est pas détruit peut en faire jusqu'à quatre autres l'année suivante!


Jour 12 - Mercredi 27 mai
Attirer les coccinelles dans son jardin

Encore appelée «bête à bon Dieu», la coccinelle est l’amie des jardiniers, les aidant à lutter contre les pucerons de la manière la plus écologique qui soit : en les dévorant ! Limiter les traitements chimiques et offrir le gîte et le couvert à ces sympathiques insectes sont les meilleurs moyens pour attirer les coccinelles au jardin et au potager.

  • Supprimez les traitements insecticides et pesticides chimiques, nocifs pour les insectes et la faune en général. Soyez prudent même avec les traitements insecticides bio (purins naturels). La coccinelle et ses larves se nourrissant essentiellement de pucerons, s'il n'y a plus du tout de pucerons au jardin, il n'y aura plus de coccinelles.
  • Réservez dans votre jardin une flore naturelle riche, en laissant par exemple une bande de terrain en friche au fond de votre jardin : les coccinelles apprécient autant les orties que les carottes sauvages.
  • Plantez deux grandes amies des coccinelles, véritables garde-manger qui se couvrent vite de pucerons : la capucine et la fève. Plantez si possible une prairie fleurie avec des plantes appréciées des coccinelles : achillée, anthémis, centaurée, bourrache, absinthe...
  • Offrez aux coccinelles des abris pour l’hiver. Achetez des larves de coccinelles (attention, évitez à tout prix les larves de coccinelles asiatiques qui risquent de choisir votre maison pour y hiberner en masse et qui ont tendance à provoquer l'extinction de nos propres coccinelles!)

Welcome!


Jour 11 - Mardi 26 mai
Arbustes à planter pour attirer des insectes utiles au jardin

Les haies écologiques sont indispensables au maintien d’une bonne faune. Celle-ci y trouvera idéalement un abri. Privilégiez les espèces locales comme les hêtres, amélanchiers, cornouillers... au lieu de variétés horticoles. Cette zone de lisière et de clôture constitue une réserve vivante d’insectes auxiliaires, mais aussi d’oiseaux et de petits mammifères aptes à renforcer positivement la biodiversité.

  • Cotonéaster - très bel arbuste, apprécié notamment pour ses baies.
  • Deutzia - magnifique arbuste dont le feuillage disparaît au début de l'été sous une avalanche de petites étoiles blanches ou roses. Très rustique, sa croissance est rapide mais sans devenir trop grand. D’une culture très facile, le deutzia est un arbuste à floraison printanière idéal, même pour les jardiniers novices.
  • Lila - son succès provient de ses superbes fleurs et de leur parfum envoûtant!
  • Forsythia - il émerveille au printemps grâce à ses magnifiques fleurs jaunes dorées.
  • Sureau - Connu avant tout pour ses vertus thérapeutiques et ses petites baies violettes, le sureau a un autre atout: sa fleur et son parfum délicat.
  • Viorne - arbuste apprécié au jardin pour sa floraison parfumée. Selon les espèces, les Viorne fleurissent en hiver ou au printemps.
  • Spirée - arbuste très diversifié et de croissance rapide, il est apprécié pour sa généreuse floraison et son feuillage compact.
     


Jour 10 - Lundi 25 mai
Attirer les écureuils dans son jardin

Vous rêvez d’admirer les écureuils dans votre jardin ? Il existe quelques techniques pour mettre toutes les chances de votre côté pour les attirer. Bien sûr, il faut d’abord que le lieu de votre habitation leur soit favorable et qu’il y en ait déjà dans les alentours.

Voici quelques astuces pour les attirer dans votre jardin :

  • Installer des mangeoires - Ils adorent piller les volatiles comme les moineaux ou les mésanges ! Ils ont un faible pour les cacahuètes, alors placez-en dans les mangeoires ou à proximité. Les écureuils se nourrissent aussi de bourgeons ou de champignons, de limaces et d’insectes au printemps. Pensez également à installer un petit bol d’eau.
  • Choisir les bons arbustes à planter - Tournez-vous vers les haies à feuilles caduques comme les charmes. Les écureuils s’y sentent en sécurité. Ils apprécient également les conifères. Ainsi, cachés par les buissons, ils se déplaceront au sol dans votre jardin.
  • Planter un arbre nourricier - Choisissez par exemple un noisetier fructifère et vous serez pratiquement sûr que les écureuils le fréquenteront, même si il est isolé! Pour varier les plaisirs, choisissez des arbres à baies en été.
  • Admirez-les de loin - Ce n’est pas vraiment une astuce, mais plutôt une recommandation. Même s’ils n’ont pas vraiment peur de l’homme, les écureuils sont très méfiants. Durant vos observations, vous pouvez faire des petits bruits de langue. Intrigué (les écureuils sont des animaux très curieux!), il s’approchera certainement un peu plus de vous!
     

Avez-vous déjà pu observer des écureuils dans votre jardin, à Wanze? Nous attendons vos expériences sur notre page Facebook!

 

Jour 9 - Dimanche 24 mai
Bons gestes pour protéger les abeilles

Les abeilles sont indispensables pour notre écosystème mais elles sont malheureusement en danger. Et la disparition de cet insecte est un réel danger pour l’environnement!

Voici donc quelques bons gestes à adopter pour les protéger :

  • Semez des fleurs - Cultivez des arbres et arbustes qui favorisent le développement de tous les pollinisateurs.
  • Consommez du miel local - Soutenez les apiculteurs de votre région. Vous pouvez également choisir du pollen, du propolis ou de la gelée royale. Ces produits sont plein de vertus pour votre santé!
  • Au jardin, utilisez des techniques naturelles - Supprimez les insecticides, désherbants et pesticides, très dangereux pour les abeilles.
  • Fabriquez un hôtel à insectes - Ainsi, vous contribuez à protéger et attirer les abeilles et pollinisateurs sauvages.
  • Aménagez un point d'eau fraiche pour désaltérer les abeilles - Celui-ci ne doit pas être trop profond pour éviter les noyades, il faut que les abeilles puissent se poser pour boire. Vous pouvez donc placer des soucoupes d'eau avec des cailloux.
     

Les abeilles vous disent MERCI !


Jour 8 - Samedi 23 mai
Plantes mellifères à cultiver dans sa jardinière

Voici venu le temps de faire ses jardinières! Pourquoi ne pas choisir d’y mettre des plantes mellifères, qui feront le bonheur de nos amies les abeilles? Les arbres, arbustes et fleurs mellifères produisent du nectar et du pollen en grande quantité et de qualité.

Voici quelques idées qui, même sans jardin, vous permettront également de participer à la biodiversité!

  • La marguerite, qui fleurit de mai à septembre.
  • Le bleuet, qui est facile à cultiver. La floraison se produit entre avril et juillet.
  • La menthe, qui éloigne les insectes... mais dont les abeilles adorent les fleurs! Elle fleurit de juin à septembre.
  • Le dahlia, qui fleurit de juillet à novembre.
  • Le chèvrefeuille, qui est très aimé des papillons.
  • Le coquelicot, qui n'est pas réservé qu'aux champs! Il vous est possible d'en faire fleurir chez vous pour le plus grand bonheur des abeilles.
  • Le thym, qui a de multiples propriétés. On adore le cultiver! Il fleurit de mars à août.
  • La lavande, qui est une plante capable de fleurir même durant la canicule. Elle fleurit de juin à août.
  • Le calendula, qui apparait en juin et peut se succéder jusqu’en automne si l'humidité et la chaleur sont au rendez-vous.
  • L’hellébore, qui a une floraison précoce et longue, de novembre à avril.

Alors, envie d'exercer vos talents de jardinier? On attend vos photos sur notre page Facebook!




Jour 7 - Vendredi 22 mai
Créer un abri à hérissons


Le hérisson est un précieux auxiliaire au jardin, car il se nourrit principalement de limaces ou d’escargots et veille sur la potager la nuit en chassant des insectes nuisibles.

Pour lui fabriquer un abri, munissez-vous de quelques éléments comme :

  • une caisse en bois,
  • de la paille,
  • des feuilles mortes,
  • une pelle.
     
  1. Avant de lui construire un abri, commencez par lui trouver une place dans un endroit calme, orienté sud-est à l’abri du vent.
  2. Au pied d’une haie, creusez un petit trou.
  3. Créez une ouverture dans la caisse (d’environ 12 cm).
  4. Placez la caisse en bois à l’envers et à cheval sur le trou. Recouvrez le caisson de paille et de feuilles mortes.
  5. Pensez aussi à ajouter quelques ardoises ou tuiles pour abriter sa maison en cas de pluie. L’essentiel est de lui reproduire son habitat naturel!
     

Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, rien ne vous empêche de construire un abri un peu plus sophistiqué!

Envie de passer à l'action? Partagez-nous vos photos sur notre page Facebook!


Jour 6 - Jeudi 21 mai
Attirer les hérissons dans son jardin

Le hérisson est utile au jardin, mais comment l’attirer ?

1. Avoir un jardin attrayant - Votre jardin doit leur plaire. Pour cela, attirez-les en installant des haies champêtres, des tas de bois et des feuilles mortes,...

2. Leur apporter de la nourriture - Nourrissez-les avec des croquettes pour animaux disposées dans un coin du jardin. Vous pouvez aussi leur aménager un petit point d’eau. Attention cependant à ne pas leur donner de produits laitiers à base de lait de vache, qui pourraient leur occasionner des diarrhées mortelles.

3. Installer un compost - Dans le jardin, un compost est aussi une bonne idée pour attirer les insectes et les lombrics, mets préféré des hérissons. Ainsi, cela leur fera un parfait terrain de chasse!

4. Installer un abri - Disposez simplement une caisse retournée avec un accès. Pensez à la placer sous un buisson.

5. Bannissez les produits chimiques - Tout comme pour les autres animaux du jardin et les insectes, les produits chimiques sont nocifs pour nos amis les hérissons. Certains pesticides les éloignent du jardin et peuvent même les tuer!

6. Ne pas faire tourner son robot-tondeuse pendant la nuit - En effet, le hérisson est un animal nocturne et bon nombre de blessures (parfois mortelles) dues aux robots-tondeuses sont à déplorer. Pour le protéger, pensez donc à le programmer uniquement pour tourner la journée!



Jour 5 - Mercredi 20 mai
Créer un nichoir super facile

Un grand nombre d’espèces d’oiseaux font leur nid dans des cavités qu’ils trouvent dans les haies, les vieux murs ou dans les arbres. Mais la disparition de ces milieux naturels entraîne aussi celle de nos petits amis à plumes... Pour garder le plaisir de les observer et de les écouter, n’hésitez pas à leur offrir un abri. De plus, les oiseaux insectivores se nourrissent de certains parasites et peuvent ainsi nous aider à éliminer les nuisibles! La mésange se délecte des chenilles processionnaires, le rouge gorge se fait un plaisir d’éliminer les vers,...

Enfin, les oiseaux se nourrissent aussi de graines et de baies, qu’ils disséminent par la suite, favorisant la diversité de la flore dans votre jardin!

Quelques idées de matériaux de récupération pour réaliser très facilement un nichoir à oiseaux :

  • Boite de conserve
  • Théière
  • Pot de fleur
  • Bouteille en plastique,…
     

Extrêmement simple de réalisation, ce nichoir réalisé à partir d’un pot en terre cuite ravira les oiseaux de votre jardin.

Pour le confectionner, vous aurez besoin :

  • D’un pot en terre cuite d’un diamètre de 15 cm
  • D’une planche en bois
  • D'une petite latte en bois
  • De colle
     
  1. Agrandissez le trou du fond du pot pour qu’il fasse 3 cm de diamètre et soit le plus régulier possible.
  2. A l’aide de colle, fixez le pot à la planche sur l’arrière pour que l’intérieur ne soit accessible que par le fond.
  3. Ajoutez la latte en bois pour créer un perchoir.
  4. Fixez le contre une façade, à un arbre,... De préférence dans un endroit tranquille et à l’abri des griffes d’un chat
     

Avec ce nichoir, vous attirerez principalement les mésanges.
A vos outils et... à vos photos sur notre page Facebook!


Jour 4 - Mardi 19 mai
Conserver ces "mauvaises herbes" au jardin

On qualifie (trop) souvent ces herbes sauvages comme étant des "mauvaises herbes". Pourtant, elles apportent beaucoup de choses et fut un temps, nos anciens les connaissaient et avaient appris à s’en servir! C’est notamment le cas pour ces 5 plantes. Certaines comptent beaucoup pour la préservation de la biodiversité. D’autres sont intéressantes à cultiver car elles offrent de multiples bienfaits pour la santé.

  • L'ortie - L’ortie est une plante sauvage nutritive et dynamisante à déguster crue, cuite ou en tisane. Au jardin, elle attire les papillons. Vous pouvez également en faire un purin d’ortie qui sera utile pour lutter contre les pucerons et parasites et qui constituera un excellent fertilisant et engrais pour votre jardin.
  • Le pissenlit - En plus d'être comestible en salade, en confiture..., le pissenlit est une plante précieuse pour les abeilles et autres insectes pollinisateurs qui s'en nourrissent dès l'arrivée du printemps.
  • La chicorée - Plante tonique et dépurative, la chicorée attire aussi les insectes pollinisateurs. Les racines et les feuilles peuvent être utilisées en décoction.
  • Le pourpier - Le pourpier se cultive facilement et est utilisé pour traiter certaines maladies (asthme, diabète...). Il est aussi riche en vitamines, en oméga 3, en minéraux et antioxydants.
  • La moutarde des champs - Cette plante comestible peut être déguster en salade, en vinaigrette, en soupe... Elle est antiseptique et stimulante.

Alors, prêt(e) à regarder ces 5 plantes de plus près?



Jour 3 - Lundi 18 mai
Fabriquer des bombes à graines

Reboostez la biodiversité grâce aux bombes à graines qui permettent de végétaliser les endroits urbains et en friche!

Pour fabriquer vos bombes à graines, vous aurez besoin de :

  • 10 doses de terreau
  • 8 doses d’argile (ou l’équivalent en petits morceaux d’argile)
  • 2 doses de graines
     

Marche à suivre

  1. Mélangez d’abord le terreau et les graines. Ajoutez ensuite l’argile.
  2. Mélangez le tout en humidifiant au fur et à mesure à l’aide d’un vaporisateur pour obtenir une consistance de pâte à modeler. Si la pâte obtenue est trop liquide, ajoutez un peu de terreau et d’argile.
  3. Prélevez la quantité nécessaire à la réalisation d’une boule de la taille d’une balle de ping-pong et roulez entre vos mains pour former une belle boule.
  4. Laissez sécher 2-3 jours au soleil et voilà, vos « bombes » sont prêtes à être lancées, visez bien!
     


Pour le choix des graines, n’hésitez pas à récolter dans la nature des graines gratuites et rustiques comme celles des coquelicots. Si vous les achetez, préférez des graines bio et reproductibles.

 

Jour 2 - Dimanche 17 mai
Créer une "drink station"

Une drink station est un bassin où les oiseaux, mais aussi d’autres animaux comme de petits mammifères ou même des insectes, peuvent venir boire et se baigner
Les propriétaires de jardin ou de balcon pensent souvent à nourrir les oiseaux quand il neige ou qu’il gèle, mais ils oublient ou négligent souvent un point important : les oiseaux ont besoin d’eau toute l’année, surtout lorsqu'il fait chaud ou très froid, pour boire et/ou nettoyer leurs plumes.

Matériel nécessaire

  • 4 pots de diamètres différents du plus petit au plus grand, en terre cuite
  • 2 soucoupes en terre cuite (une grande et une petite)
  • De la colle multi-usage
  • Des bouchons en liège
  • Des galets décoratifs
     

Marche à suivre

  • Empilez les 3 pots du plus grand au plus petit pour créer la structure
  • Collez la soucoupe la plus grande en haut de la pyramide
  • Ajoutez un pot retourné et une soucoupe supplémentaire, de plus petite taille
  • Remplissez les deux coupelles d’eau. Ajoutez des galets dans la plus grande. Pour la petite, coupez les bouchons de liège dans le sens de la longueur, ils serviront de piste d’atterrissage pour les insectes
  • Placez ce point d’eau à endroit calme, où les oiseaux se sentiront en sécurité
  • Pour un résultat plus original, vous pouvez aussi peindre les pots avant de les assembler


Alors, inspirés? N’hésitez pas à nous partager les photos de vos réalisations sur notre page Facebook!

 

Jour 1 - Samedi 16 mai
Construire un hôtel à insectes

L’hôtel à insectes permet d’offrir un refuge dans votre jardin aux insectes auxiliaires et pollinisateurs en pénurie de logement. Il permet d’accueillir des abeilles solitaires qui polliniseront votre jardin potager ou encore des chrysopes, syrphes, carabes, perce-oreilles,... qui se feront une joie de vous débarrasser des ravageurs!

Pour réaliser la structure de votre hôtel à insectes, vous avez besoin:

  • De planches en bois pour réaliser le cadre (privilégiez alors du bois résistant) OU d’un vieux meuble (bibliothèque, tiroir,...) OU de palettes et de briques à disposer en couches
  • D’une couverture imperméable pour la structure (ex : des tuiles)
  • D’un morceau de grillage (treillis de poule) pour créer un fond à la structure (facultatif)


Pour remplir l’hôtel, repérez les matériaux naturels dont vous disposez :

  • Des bûches percées de trous de diamètres différents (de 2 à 10 mm),
  • Des tiges creuses (bambou, roseau),
  • Des tiges à moelle (sureau, ronce, rosier, framboisier...),
  • De la paille, des fibres de bois, du foin ou encore des pommes de pin,
  • Des petits pots en terre cuite,
  • Des bois mort, des morceaux d’écorce,
  • Des briques creuses,…
     

Marche à suivre

  1. Tout d’abord, si vous n’utilisez pas un vieux meuble ou des palettes, commencez par créer un cadre en bois de la dimension souhaitée.
  2. Installez l’hôtel à insectes sur un sol stable. Vous pouvez le surélever légèrement pour éviter des montées d’humidité. Orientez-le de préférence Sud ou Sud-Est.
  3. Coupez vos matériaux à bonne longueur et remplissez la structure:
  • Paille ou bois : bien abrité, ce matériau pourra accueillir les jolies chrysopes, dont les larves se nourrissent de bien des parasites : pucerons, cochenilles farineuse, aleurodes (ou mouches blanches), thrips ou oeufs d’acariens.
  • Tiges de bambous : elles servent d’abri aux osmies, des abeilles solitaires qui pollinisent les premières fleurs des arbres fruitiers, dès le moi de mars.
  • Pots de fleurs retournés et remplis de foin : cela attire les perce-oreilles qui aiment les nuisibles comme les pucerons.
  • Planchettes de bois : où viendront se loger des insectes xylophages qui participent à la décomposition du bois mort.
  • Bûches percées : elles sont un abri très apprécié de nombreux pollinisateurs très utiles comme les abeilles et guêpes solitaires, dont les larves se nourrissent de pucerons.
  • Fagots de tiges à moelle : la ronce, le rosier et le sureau offrent des abris idéaux pour les syrphes et autres hyménoptères.


A vos outils et puis… Rendez-vous sur la page Facebook de la Commune de Wanze pour partager vos photos!