Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Services Communaux / Environnement / Développement durable / Plantes invasives
Actions sur le document

Plantes invasives

Ces plantes sont appelées “invasives” car elles prolifèrent de manière anarchique et incontrôlable et représentent une véritable menace pour notre environnement.

  • Des alternatives existent : éviter d'acheter et de planter ces variétés invasives chez soi, ne pas les couper et jeter les déchets verts dans la nature ou ailleurs dans votre jardin car ces plantes risquent de se régénérer et de repousser plus loin.
  • Pour plus d'explications :  notamment en ce qui concerne les méthodes de lutte, prenez contact avec le service environnement de votre commune au 085/27 35 40

De quelles plantes s'agit-il :


La Berce du Caucase


DSCN1435.jpg

 

Cette plante herbacée de 1,5 m à 3 m de hauteur produit de grosses fleurs blanches sous forme d’ombelles de 20 à 50 cm. Ses feuilles sont profondément découpées et peuvent mesurer de 50 cm à 1 m de diamètre.

On parle dans ce cas-ci de berce géante par rapport à notre berce locale, bien adaptée à nos régions et non-invasive.

ATTENTION n'y touchez pas ! Danger ! La berce du Caucase provoque de terribles brûlures en combinaison avec les radiations UV du soleil.

Infos et bonnes pratiques de lutte sur le site biodiversite.wallonie.be 

 

 

La Balsamine de l’Himalaya


BA-17062011-1.jpg

Composée de fleurs allant du rose au blanc, cette plante annuelle de 1 m à 1,5 m de hauteur affectionne les milieux frais comme les berges des rivières, les fossés, les talus humides ou les lisières des bois. Par sa germination précoce, sa croissance rapide et son système de projection de ses graines à plusieurs mètres à la ronde dès le moindre contact, elle se propage très facilement et menace la diversité locale.

Infos et bonnes pratiques de lutte sur le site biodiversite.wallonie.be

 

La Renouée du Japon


DSCN2489.jpg

D’une hauteur comprise entre 1 m et 2,5 m, cette plante forme des buissons denses et fleuris d’août à octobre. Vous pouvez en croiser le long des routes et des rivières ainsi que près des talus de chemin de fer.

Actuellement, plusieurs projets sont à l’étude afin de lutter contre ces invasives et pourraient déboucher d’ici 2 à 3 ans sur une solution efficace.

Infos complémentaires : voir fiche de gestion ULG-Gembloux