Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Education / Ecoles communales / Une classe flexible à l’école de Moha

Une classe flexible à l’école de Moha

A l’école communale de Moha, dans la classe de 5e année primaire de Madame Delgaudine, les enfants travaillent dans une classe flexible depuis ce 1er septembre 2019.

Le but de cette méthode, provenant des Etats-Unis et du Canada, est d’aménager une classe en repensant son organisation pour plus d’autonomie, plus de motivation et moins de stress pour les élèves. Cette pratique démontre aussi une amélioration significative de leurs performances académiques, les aide à être plus heureux et plus impliqués dans leur travail et favorise des discussions plus profondes et plus stimulantes entre les enfants.

Les classes flexibles sont aménagées sur base de quelques axes:

  • Disposer d’au moins 3 manières de s’asseoir différentes,
  • Utiliser des étagères de livres déplaçables et modulables,
  • Installer des coins de travail en groupe (grandes tables rondes ou rectangulaires, disposition de plusieurs petits bureaux en îlots,…)

En fonction des activités proposées, les enfants peuvent ainsi changer de position et choisir la plus confortable ou encore celle qui favorisera au maximum leur concentration ou les interactions avec leurs copains de classe.

Dans la classe de Madame Delgaudine, les mallettes restent également dans le couloir : « J’ai pu remarquer que les mallettes prennent énormément de place dans un local, alors que les enfants ont juste besoin d’un plumier pour travailler. En récupérant cet espace, nous sommes plus libres de nos mouvements et récupérons davantage de place pour créer et aménager une classe répondant aux besoins des élèves ».

Après 3 mois de pratique de cette nouvelle forme d’enseignement, Madame Delgaudine peut déjà apprécier les réactions enthousiastes de ses petits élèves et mesurer les retombées positives sur leur travail : les enfants se montrent plus motivés et plus concentrés. Elle a aussi pu observer que leur laisser la possibilité de choisir et d’exprimer leurs besoins leur permet de développer davantage leur tolérance et le respect envers leurs camarades. Les enfants se montrent plus ouverts et, paradoxalement, plus enclins à respecter les règles.  

Le concept devrait encore prendre de l’ampleur à la rentrée scolaire 2020 et s’étendre à d’autres classes, plusieurs enseignants de l’école étant eux aussi motivés par le projet.